www.archive-com-2014.com » COM » P » PIERREBEGHIN

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 75 . Archive date: 2014-10.

  • Title: Pierre Béghin, le site officiel - VOYAGE DANS L'OXYGENE RARE
    Descriptive info: .. Extraits.. Liens internet.. Contact.. Dernier article paru.. PIERRE BEGHIN.. Histoire d'une vie.. Ses ouvrages.. Multimédia.. Dans la presse.. Expéditions.. Propos photographiques.. Galeries photos.. Ses rencontres.. Aux générations futures.. Soirée Pierre Beghin.. à Grenoble.. le Mardi 20 Mai 2014 à 20h.. à l'auditorium du Musée de Grenoble.. Pierre Beghin.. L'homme de tête.. de François Carrel.. aux Editions Guérin Chamonix.. Consultez dès maintenant.. le catalogue en ligne.. sur.. www.. editionsguerin.. com.. VOYAGE DANS L'OXYGENE RARE.. Le site officiel de l'himalayiste Pierre Béghin.. Mes pas suivent le fil d'une arête suspendue.. En plein ciel,.. Ne partant et n'aboutissant nulle part.. Elle prend appui sur les nuages.. Dans le  ...   ne pourrais préciser la silhouette et le visage.. De celui qui m'accompagne.. Tous les deux.. Nous avons cette sensation merveilleuse d'avoir brisé.. Des liens avec le monde,.. D'être venus nous perdre en toute lucidité.. Nous marchons sans nous retourner.. Aucune destination ne s'attache à nos pas,.. Ni le sommet ni la vallée.. Dans cet espace distendu par le songe,.. Je flotte indéfiniment sans que rien ne change.. Autour de moi.. Le même tracé d'arête,.. Les mêmes formes de nuages.. Vues sous le même regard.. -.. Extrait du livre Les Cinq Trésors de la Gande Neige de Pierre Béghin.. Réalisation : Amaël Béghin Thomas Luneau Design by JoomlaBear..

    Original link path: /
    Open archive

  • Title: Pierre Béghin, le site officiel - Extraits
    Descriptive info: Index de l'article.. Page 2.. Page 3.. Page 4.. Page 5.. Page 1 sur 5.. Extrait du livre Les Cinq Trésors de la Grande Neige ed.. Arthaud.. Vous pourrez découvrir la suite de ce passage dès le 15 juin.. III.. LE MANASLU.. LA MENACE SUSPENDU.. Grenoble, juillet 1981.. Sur le mur, devant mes yeux, dans le bureau de notre association: Les Expéditions grenobloises d'alpinisme , un télégramme épinglé depuis janvier:.. PERMIT FOR WEST FACE.. (autorisation pour la face ouest).. Pourquoi la face ouest? Nul ne le sait, sauf peut-être le fonctionnaire népalais qui, entre deux bâillements, a écrit sur son registre:.. permit for west face.. Hasard? Destin? Je souris.. Notre objectif initial, à Bernard Müller et à moi, était d'affronter le Manaslu (.. 8 156 m.. ) par son arête est, que j'avais pu observer en 1977 depuis la vallée de Sama, village tibétain à la frontière du Népal.. Les dieux en avaient décidé autrement.. Nos informations sur ce versant ouest sont très succinctes.. Fait plutôt inquiétant, aucune expédition ne s'y est encore aventurée.. Combien de chances avons-nous de réaliser notre scénario?.. L'expérience du Dhaulagiri, malgré son échec relatif, m'a fait entrevoir une nouvelle manière d'aborder l'Himalaya.. Comme au K2, j'ai remonté des cordes fixes, progressé de camp en camp, mais je n'ai pas eu le sentiment de me noyer dans une stratégie collective.. J'ai pris conscience de ce que pouvaient faire deux grimpeurs vraiment motivés, sur des itinéraires difficiles en très haute altitude.. Je sais maintenant avec certitude que ma passion de l'alpinisme ne pourra s'exprimer qu'à travers ce type d'expédition légère: monter avec quelques amis un projet où chacun s'investit du début jusqu'à la fin, plutôt que de n'être que l'un des membres sans responsabilité d'une grosse organisation, si prestigieuse soit-elle.. Rentré fin 1980 du Dhaulagiri, j'ai repris mon travail d'ingénieur.. Mais ces hauts sommets d'Asie sont pour moi un domaine tellement fantastique que ma vie quotidienne en reste confusément imprégnée.. Par moments, le désir de repartir me taraude.. Perdu dans mes rêves, je n'accorde plus qu'une attention distraite aux êtres et aux choses qui m'entourent.. Il m'arrive aussi de rester sourd à l'appel de la haute montagne et de chercher à me raccrocher à un univers plus confortable.. Je me sens alors sur le même plan que la plupart des gens.. Mon temps, comme le leur, se passe à résoudre les problèmes courants.. Un quotidien sans véritable poids, où chacune de mes journées se déroule sans que je puisse en comprendre la signification profonde.. Peut-être que les aventures qui me séduisent ne signifient pas grand-chose non plus.. Mais il me suffit de les vivre pour que disparaisse le besoin de leur trouver un sens.. Dans le local où se prépare notre future expédition au Manaslu, je suis seul.. Bernard doit me retrouver en début d'après-midi.. Devant moi, sur la table, des tas de papiers en désordre: lettres, factures à payer, plaquettes sur notre projet, articles de presse:.. Pierre Beghin  ...   un flot de bruits confus dont j'essaie d'analyser la provenance: raclement des chaises et des tables tirées ou poussées sur la terrasse du bistrot voisin, éclats de voix brisant le ronron des conversations, rumeur sourde montant du boulevard à nouveau envahi par le rush des voitures en ce début d'après-midi.. Curieux sentiment d'angoisse.. Derrière ces bruits coutumiers, cette agitation banale, j'ai soudain la révélation d'un événement très proche, inéluctable: mon départ pour le Népal, la certitude de l'aventure imminente.. Comment va-t-elle se dérouler? Quelle en sera l'issue? A.. force de me disperser d'un rendez-vous à l'autre, d'échafauder toutes sortes d'opérations publicitaires, de dresser des listes de matériel, j'ai presque perdu de vue que nous allions bientôt partir pour l'une des faces les plus mystérieuses de l'Himalaya.. En toute hâte, nous avons réussi à trouver quelques photos de ce versant mal connu.. Peu encourageantes d'ailleurs! Comment tracer un itinéraire sur une paroi haute de près de 4000 mètres, sans ligne d'ascension évidente, où alternent des barres de séracs en équilibre instable, des éperons rocheux sans issue, des couloirs d'avalanches.. Elles laissent présager, ces photos, de gros dangers d'avalanches, et de chutes de pierres.. sans parler de nos angoisses personnelles.. Au-delà de cette face peu hospitalière, des kilomètres de plateau.. Difficile, depuis ce bureau paisible, d'imaginer ce massif austère à l'autre bout du monde, noyé sous la mousson.. Les expéditions de printemps ont abandonné la montagne, ne laissant de leur passage que quelques traces, vite effacées par les tempêtes qui se succèdent.. Quant au plateau sommital, à près de.. 8000 mètres.. , il évoque plus pour moi une vaste contrée interdite, en dehors du monde, qu'une citadelle haut perchée dont on associe généralement l'image.. celle d'un sommet exigu.. Sur la carte de notre marche d'approche, dans une vallée encaissée, celle de la Dudh Kola, figure un point minuscule: Tilje.. Les quelques hommes du village s'apprêtent sans doute.. le quitter pour mener leurs troupeaux dans les pâturages d'altitude.. Comment se douteraient-ils qu'une caravane viendra bientôt troubler leurs habitudes et qu'un jour de septembre quelques tentes seront plantées sur une moraine herbeuse, au pied du Manaslu?.. Et moi, en ce soir d'août, dans mon village du Sappey-en-Chartreuse, suspendu au-dessus de l'Isère, alors que le soleil décline et jette ses derniers rayons sur les somptueuses forêts environnantes, je m'interroge.. Pourquoi partir, pourquoi vouloir rompre avec cette douceur des êtres et des choses? Le village se réfugie dans l'ombre rafraîchissante.. Quelques brumes s'effilochent au-dessus d'un pré marécageux.. En une dentelle sombre, une crête de sapins se découpe sur le ciel doré par le couchant.. Lentement, comme.. regret, au-dessus de la forêt d'un vert presque noir, fine comme un liséré, la lumière s'amenuise.. Le soleil bascule de l'autre côté de la Terre.. Jamais je n'oublierai ce crépuscule d'une singulière netteté, presque trop parfait.. Ai-je raison d'y voir l'annonce d'un brusque changement dans ma vie quotidienne?.. Decouvrez la suite de son récit au Népal dès le 15 juin.. Précédent -.. Suivant..

    Original link path: /fr/extraits.html
    Open archive

  • Title: Pierre Béghin, le site officiel - Lien Internet
    Descriptive info: Lien Internet.. Lycée Pierre Beghin.. Le Sappey en Chartreuse.. Challenge Pierre Béghin.. Cemagref.. Sur les traces de Pierre Béghin.. Rolf Alfred Stein : une autre vision du royaume himalayien.. Les Ateliers des Arts des Jardins et des Paysages.. Maia Menuiserie par Claude Béghin.. Blog Annie Beghin : Chroniques Asiatiques, Photos et Peintures..

    Original link path: /fr/liens-internet.html
    Open archive
  •  

  • Title: Pierre Béghin, le site officiel - Contact
    Descriptive info: Pour nous contacter:.. Entrez votre nom :.. Saisissez votre adresse e-mail :.. Objet du message :.. Saisissez votre message :..

    Original link path: /component/option,com_contact/Itemid,3/?lang=fr
    Open archive

  • Title: Pierre Béghin, le site officiel - VOYAGE DANS L'OXYGENE RARE
    Original link path: /index.php?lang=fr
    (No additional info available in detailed archive for this subpage)

  • Title: Pierre Béghin, le site officiel - A JOURNEY INTO RAREFIED OXYGEN:
    Descriptive info: Web links.. Contact us.. Home.. His life.. Books.. Multimedia.. In the press.. Expeditions.. Picture book.. Environment.. A JOURNEY INTO RAREFIED OXYGEN:.. Welcome on Pierre Béghin's official website.. Extract from his book Les Cinq Trésors de la Gande Neige.. Webmasters : Amaël Béghin Thomas Luneau Design by JoomlaBear..

    Original link path: /index.php?lang=en
    Open archive

  • Title: Pierre Béghin, le site officiel - VOYAGE DANS L'OXYGENE RARE
    Original link path: /fr/accueil.html
    (No additional info available in detailed archive for this subpage)

  • Title: Pierre Béghin, le site officiel - L'histoire de sa vie
    Descriptive info: >>> Biographie.. >>> Portrait.. L'histoire de sa vie..

    Original link path: /fr/histoire-dune-vie.html
    Open archive

  • Title: Pierre Béghin, le site officiel - Ses ouvrages
    Descriptive info: Ses ouvrages.. Les Cinq Trésors de la Grande Neige.. préfacé par Haroun Tazieff - Arthaud.. Les Cinq Trésors de la Grande Neige sont la traduction du mot Kangchenjunga, troisième montagne du monde (8 598 m) dont Pierre Béghin a réussi l ascension, en solo et sans oxygène, le 17 octobre 1983.. Les cinq Trésors, ce sont aussi l évocation personnelle de cinq expéditions himalayennes de l auteur: K2, Manaslu, Jannu, Daulaghiri, Kangch , qui ont confirmé la vocation d alpiniste et le talent exceptionnel de Pierre Béghin.. Un livre chaleureux et personnel qui entraîne le lecteur à vivre des aventures tragiques ou cocasses, mais toujours passionnantes.. Hautes Altitudes.. Didier Richard.. Le 15 août 1991, Pierre Béghin atteignait pour la cinquième fois l un des Toits du Monde en ouvrant une voie sur la redoutable pyramide du K2 (8 611 mètres), en duo avec Christophe Profit.. De tous ses voyages au pays de l oxygène rare et de la démesure, Pierre Béghin a rapporté des images d une beauté saisssante où l art du photographe le dispute à l émotion de l alpiniste.. Hautes Altitudes est un témoignage inédit et grave sur la conquête permanente de l homme sur le rêve.. C est aussi une prise de conscience sur l impérieuse nécessité de préserver les sommets de notre planète, ce patrimoine commun de l humanité.. Passion d Himalaya.. Glénat.. Au retour de l  ...   un homme qui a élu domicile aux alentours de 8000 mètres, c est une reflexion générale sur l évolution de l himalayisme que Pierre Béghin nous livre ici.. Alpinismes.. Tous les alpinismes (escalade en haute montagne, parapente, descente de cascades de glace.. ), toutes les montagnes du monde (ou presque) à votre portée! Après.. Technique de l alpinisme.. , ouvrage de référence épuisé depuis plusieurs années, voici.. qui, en gardant la même richesse, s adapte aux nouvelles pratiques de la montagne apparues tout récemment.. Les meilleurs spécialistes d aujourd hui y traitent tout ce que vous désirez savoirsur ce sport, que vous soyez débutant ou alpinisme confirmé, amateur ou professionnel: le matériel, l entraînement, la diététique, la santé, les expéditions, les préparations de courses.. est présenté de façon claire et détaillée et abon damment illustré par des croquis et des photos.. Un e mise en pages astucieuse permettra à chacun de trouver très rapidement les renseignements qui correspondent à son niveau et à ses motivations.. La direction de cet ouvrage a été assurée par Pierre Faivre, guide de haute montagne et responsable des formations en Haute-Savoie, que Bernard Amy, ingénieur et auteur de nombreux ouvrages sur la montagne et Pierre Béghin, ingénieur CEMAGREF et himalayiste célèbre, ont assisté de leurs conseils.. Ils ont également participé à la rédaction de Alpinismes tout comme: Pierre Chapoutot, François Damilano, Jean-Pierre Herry, François Marsigny et François Valla..

    Original link path: /fr/ouvrages.html
    Open archive

  • Title: Pierre Béghin, le site officiel - Multimédia
    Descriptive info: >>> Audiovision.. >>> Films.. >>> Radio.. Multimédia.. Découvrez ici les films, émission radio et audiovision sur Pierre Béghin.. En Construction..

    Original link path: /fr/multimedia.html
    Open archive

  • Title: Pierre Béghin, le site officiel - Montagnes
    Descriptive info: Montagnes.. Vertical 1997.. Vertical 2002.. Paris Match.. Alpes Loisirs.. Le Monde.. AFP.. S.. Venables.. Page 1 sur 8.. MONTAGNES MAGAZINE.. Pierre Béghin n'aime pas parler de lui.. Nous avons donc souffert et fait souffrir lors de cette Interview qui s est néanmoins déroulée dans la bonne humeur.. Car si Pierre Béghin a la réputation d'être un personnage un peu austère, c'est qu il cache une sensibilité tourmentée, attentif à ne pas trop se prendre au sérieux.. On a parfois l'impression qu'il plane , selon une expression en vogue.. Le regard perdu dans le vague, il accroche des idées au passage, revient sur d'autres, semble vouloir ne pas trop attacher d'importance à ce qu'il dit.. Sa préoccupation est-elle, comme il le dit, de ne pas s'ériger en juge, en héros, ou en vedette? Certes, et ses paroles ont un accent de sincérité qui ne trompe pas.. Il semble étonné de ce qui lui arrive.. Messner a dit de son exploit, que c'était l'un des plus grands.. Pierre Béghin, lors de son ascension solitaire, s'est photographié lui-même.. Les photos prises de loin l'ont été au téléobjectif par sa femme.. PROPOS RECUEILLIS PAR BERNARD AMY ET PASCAL SOMBARDIER.. Qu'est-ce qui t'a déterminé à partir tout seul?.. Je me suis décidé dans la face Nord du Jannu, quand j'étais resté tout seul au dernier camp, parce qu'il faisait mauvais.. Je me suis dit.. Pourquoi ne pas partir tout seul?.. Après le Jannu, je voulais une autre expérience qu'une expédition classique.. Tu as toujours eu du goût pour le solo, de toutes façons?.. La dernière course en solo que j'ai faite, c'était le Pic Sans Nom en 1976.. Je ne veux pas faire que du solo, même si c'est une expérience exceptionnelle.. Car il faut rester prudent.. Certains se sont laissés entraîner dans des choses de plus en plus extrêmes.. Mais arrive le jour où le fil casse.. Et le Kanch en solo te paraissait raisonnable?.. Oui, enfin, il y a des 8 000 plus accessibles en solo.. Mais je voulais connaître le Kanch.. Au Jannu, nous avons tout le long espéré voir le Kanch qui était caché par l'arête sommitale.. C'était en quelque sorte la récompense.. Je me sentais brimé de n'avoir pu le voir.. Ton objectif initial était bien de grimper sans aucune aide?.. Oui, sans sherpas ni quiconque.. Le problème, comme je n'étais pas acclimaté, c'était que je devais gravir plusieurs fois les mêmes pentes, puisqu'à côté il n'y avait aucun autre sommet possible.. Messner, au Nanga-Parbat, a pu faire une seule reconnaissance et partir directement vers le sommet parce qu'il revenait de l'Everest et qu'il était parfaitement acclimaté.. Etant donné mon boulot, je ne peux pas, comme lui, faire trois sommets dans une saison.. Tu n'as pas l'ambition de le faire?.. Je crois que vouloir réussir des enchaînements de 8 000.. pour faire mieux que Messner ,.. c'est une impasse.. Il faut faire ce qu'on a envie de faire.. Ceci dit, je suis fasciné par les hauts sommets, je ne le nie pas.. Je suis sensible comme tout le monde à la barrière des.. 8 000 mètres.. Cela est dû aussi au contexte publicitaire des expéditions.. Si l'on veut trouver du fric, on est obligé de passer par là.. J'ai bien vu quand j'ai fait le Jannu.. La face Nord a beau être la plus difficile qui existe, le sommet ne fait que 7 700, alors ça intéresse moins de monde.. Le Kanch en solo, c'était pour toi aussi par intérêt commercial?.. Vu l'engagement et la préparation que ça m'a demandé, on ne peut pas dire ça.. Je suis d'ailleurs juste rentré dans mes fonds.. On peut dire que ça me lance - enfin, je ne sais pas si ce terme est bien choisi - pour la suite, mais ce n'est pas pour cela que je l'ai fait.. Ça me fascinait d'être tout seul.. C'est à la fois plus facile et plus difficile que d'être à plusieurs.. On ne doit compter que sur soi-même, mais on est aussi plus souple, on fait ce que l'on veut.. Un bon moyen de résoudre les problèmes d'entente.. Ah oui, je ne me suis disputé avec personne, si ce n'est avec mon ombre.. L'équipe qui est venue au camp de base et qui y est restée, faisait ce qu'elle voulait de son côté.. C'est quand même une aide psychologique de savoir que sa femme, ses amis sont proches?.. Oui, si ma femme n'avait pas voulu partir, je n'aurais peut-être pas fait le Kanch en solo.. J'avais besoin pendant la marche d'approche d'une espèce d'environnement humain.. Sans cela, une telle aventure devient effrayante, inquiétante, même pour celui qui la vit.. Farmer a vraiment fait du solo, mais ce qu'il a fait avait un côté assez inhumain.. A partir du moment où le sportif veut aller toujours plus loin, cela ne se justifie-t-il pas?.. Le navigateur solitaire ne fabrique pas son bateau tout seul.. On est toujours tributaire d'un contexte social qui fait que l'on doit en parler autour de soi, trouver des sponsors, etc.. Quand on est seul, le plaisir de la conception est multiplié.. Cette expé, c'était mon truc , ma chose.. C'est assez égoïste.. On ne partage avec personne.. Mais par contre, la motivation que j'avais sur place était vraiment énorme, justement à cause de ça.. J'avais tellement investi.. C'est pour ça que ça a marché, je pense.. Il y a des moments où tu aurais aimé ne pas être seul?.. Les difficultés sont comparables à l'Innominata au Mont-Blanc, alors ça va.. Par contre, ce sont les passages sur glacier crevassé qui sont problématiques.. Je faisais de grands détours.. On te surveillait aux jumelles du bas?.. Ma femme et le médecin étaient montés sur une arête à 6 000 pour me suivre aux jumelles et prendre des photos.. De toute façon, ils n'auraient pas pu monter s'il m'était arrivé quelque chose.. Et psychologiquement, qu'est-ce qui est le plus dur ?.. Le moment que l'on passe dans les camps à se faire la popotte.. C'est très long, très angoissant, surtout le silence qui pèse lourdement, qui empêche de faire des raisonnements, de s'évader.. On est complètement imprégné de cette ambiance extérieure.. On n'arrive pas à avoir du recul, à se demander pourquoi on est là.. Même quand on grimpe, les idées se suivent de façon incohérente.. Seules, les réactions devant les obstacles restent réfléchies.. On prend même plus de précautions.. Alors finalement, on a plus de chances de succès en solo qu'à plusieurs.. Car, en équipe, c'est toujours le moins en forme, le moins motivé qui tire les autres vers le bas.. Si dans une cordée, l'un dit à l'autre qu'il a froid aux pieds, il lui fera prendre conscience d'un état désagréable.. A partir de là, il pourra se dire lui aussi:.. C'est complètement idiot, qu'est-ce qu'on fait là ?.. , etc.. En solo, on a moins de chance de basculer dans le renoncement.. On peut s'imaginer aussi, bien sûr, que certains solistes renoncent par peur, mais je reste persuadé que le fait d'être seul augmente les chances de réussite.. Tu parles un peu comme si tu étais déçu de tes expériences précédentes.. Non, mais je constate simplement que dans une équipe, chacun marche à son rythme, chacun compte un peu sur les autres et que ceux qui sont les moins motivés tirent les autres vers le bas.. Il faudrait une équipe parfaitement homogène..  ...   façon dont elle a été présentée.. La plaquette emplacement à vendre ne dénote pas une grande finesse.. C'est de la réclame, au sens où on l'entendait en 1950.. Quelle différence réelle avec ce que tu fais toi ?.. Frésafond l'a bien dit:.. Vous me critiquez, et à côté vous faites de la pub pour X ou Y.. Il y a quelque chose qui ne va pas!.. Où est-ce que la moralité s arrête ? Moi, je n'en sais rien.. C'est très subjectif.. Où la pub doit-elle s'arrêter? Vous le savez, vous?.. Là-bas, les héros n'existent pas.. Est-ce qu'elle ne s'arrêterait pas là où elle commence à te gêner?.. Effectivement.. Cette histoire de poste-radio, par exemple, m'a travaillé un moment.. Mon problème, c'est de me dire.. Comment je vais partir l'année prochaine!.. Quand je vois comme j'ai ramé cette année pour ramener.. 4 000 F.. par-ci,.. 2 000 F.. par-là, je me dis parfois que si je voulais.. Patrick Edlinger, dans son domaine, semble avoir franchi une étape supplémentaire?.. Yannick Seigneur aussi, si l'on en juge par ce que le Figaro a publié à propos de l'Everest.. Ça a fait hurler tout le monde.. Alors, entre celui qui ne fait rien et celui qui fait une pub monstrueuse, où est l'équilibre?.. Où est le tien?.. Je pense qu'au retour du Kanch sera publié ce qui me semble normal; ni trop, ni trop peu.. Il faut rester honnête.. Après le Jannu, il y a eu peu de pub, c'était normal pour un échec.. Pourquoi? Dans la mesure où tu prouves que tu es allé jusqu'au bout de ce que tu pouvais faire?.. Où est-ce que cela s'arrêtera? Il y aura toujours quelqu'un pour dire.. Si ça avait été des Japonais ou des Polonais, ils auraient été au sommet.. Les jugements qui seront apportés à ce propos seront toujours trop subjectifs.. Le fait que tu aies laissé un altimètre au sommet pour prouver que tu y es allé, montre que tu attaches une certaine importance à la reconnaissance sociale de ton exploit.. Question insidieuse! Mais, c'est tout à fait normal.. A partir du moment où on entre dans un système, on en est forcément tributaire.. A moins que l'on soit suffisamment riche pour trouver les quinze millions nécessaires, on est forcé de dire qu'on est allé au sommet.. Est-ce que tu ne dirais pas que tu as fais tel ou tel sommet, si tu n'étais pas obligé de trouver cet argent ?.. C'est très difficile.. S'il n'y avait aucun environnement social, si le milieu des grimpeurs n'existait pas, combien d'entre eux feraient des choses qui sortent de l'ordinaire? On est dans une chaîne, on participe à une évolution, tout cela est normal.. On a en plus de droit d'aimer parler de ses aventures.. C'est un plaisir de plus.. Malheureusement, je suis toujours rapidement gêné.. D'abord parce qu'il me faut raconter toujours la même chose, ensuite parce que je me dis que c'était très, très dur, mais qu'après tout, il y a peut-être beaucoup de gens qui auraient été capables de le faire.. Je me pose plein de questions comme ça.. Et pour finir, ça devient du passé, et ça perd de son intensité.. Parlons de l'avenir alors, tu le vois comment?.. Je pense qu'il me serait difficile de refaire une expédition lourde; quand je pense à ces infrastructures de l'expédition nationale au K2, c'est dingue.. 1 400 porteurs! Au Kanch, j'en avais 35.. En altitude, j'ai monté 40 kilos.. Au K2, il y avait quatre tonnes.. J'ai éprouvé un certain plaisir grâce à ce dépouillement.. Je pense exposer ces contrastes dans un livre où je raconterai plusieurs de mes expéditions.. Mais tu ne condamnes ni ne préconises telle ou telle tactique?.. J'estime que le défaut de Messner, c'est justement de s'ériger en juge suprême, de prophétiser un peu trop.. La zone de la mort, c'est son truc.. Il ne faut surtout pas y mettre les pieds.. Bien sûr, s'il y a quelqu'un qui peut se permettre tout cela, c'est lui.. C'est un grand bonhomme.. Avec le pourcentage de succès qu'il a eu, on ne peut plus parler de chance.. Le plus beau moment, ça a été le retour.. Après, ça ne m'appartenait plus.. Et l'himalayisme français te paraît-il aussi terne que l'a décrit Claude Deck lors de la dernière réunion de la FFM sur les expéditions?.. Non.. Ça ne m'a pas plu du tout.. En France on aime bien cette espèce d'autodénigrement.. Soit on est des vedettes, même si on n'a rien fait de terrible, soit on est des minables.. Claude Deck a dressé un tableau très sombre de l'himalayisme français, disant qu'on était présent sur aucun des grands objectifs.. Les grands objectifs, c'est quoi? La face Sud du Dhaulagiri, celle du Lhotse, quelques autres encore.. Or, quand Jaeger a tenté la face Sud du Lhotse, tout le monde a crié au fou.. C'est quand même curieux que si peu de temps après, les mêmes personnes nous demandent ce qu'on attend pour aller là-bas.. Les Français ont réussi des choses étonnantes ces dernières années.. L'Everest en 78, c'était quand même la première fois.. Barrard et Narbaud au Hidden Peak en ski de fond, l'idée était excellente.. Et les jeunes qui sont montés au Gasherbrum II sans avoir jamais été en altitude avant! Il y a eu le Jannu par l'éperonSud-Ouest, Barrard et sa femme au Gasherbrum, Ghilini au Dhaula.. Et puis ce que tu as fait toi: le Manaslu, le Dhaulagiri.. On a aussi tenté le Jannu par la face Nord.. On n'a pas réussi, mais ça aurait pu faire, quoi!.. Est-ce que ce n'est pas un des problèmes de l'alpinisme français, et des Français en général, que de ne pas innover mais de prendre les innovations des autres et de les améliorer ensuite?.. Il est vrai que c'est le cas du free-climbing.. En himalayisme, il est exact que les innovations sont venues des Anglais, et maintenant plutôt des Yougoslaves et des Polonais.. Dans toute l'histoire de l'alpinisme, on peut en effet trouver des exemples de ce que vous dites.. Desmaison est allé plus loin que Bonati dans la difficulté, mais il n'a pas innové.. Cela tient peut-être aux institutions comme le FFM, le CAF, le GHM qui exercent une sorte de fascination, même sur les forts grimpeurs?.. C'est vrai que le poids des institutions en France est lourd.. Pour être guide, il faut passer par un concours, pour être ingénieur, il faut faire les grandes écoles.. On ne conçoit rien sans diplômes.. Aux Etats-Unis, si on a envie d'être guide, on peut l'être.. Le GHM, c'était aussi une sorte de diplôme: je crains d'ailleurs que le statut d'athlète de haut niveau n'en soit qu'une version moderne.. Puisque tu as le handicap d'être Français (rires), pourras-tu innover un jour en Himalaya?.. Je ne sais pas.. Il faudrait demander à l'ordinateur de quelle manière on peut innover.. Ghirardini a innové en tentant le Makalu en solo hivernal.. Mais il est d'origine italienne (rires).. En fait, ce qui me plairait, à moi, c'est de faire une grande face difficile, comme la face Nord du Jannu, en partant plusieurs jours à deux et sans redescendre.. Le Jannu n'est pas un 8 000, il est peu connu.. Là, ce serait vraiment innover.. En somme, pour innover, il faut gravir un moins de 8 000 ? (rires).. Vouloir faire mieux que Messner c est un peu une impasse..

    Original link path: /fr/dans-la-presse.html
    Open archive



  •  


    Archived pages: 75